Votre compte

Splendeurs et misères des courtisanes


Dans l'architecture et dans l'ordre de La Comédie humaine, Balzac a tenu à ce que La Maison Nucingen précède immédiatement Splendeurs et misères des courtisanes. Ces deux romans, conçus et publiés ensemble, composent un étonnant diptyque. Le premier panneau, dans un portrait plein de verve et d'esprit, montre toute l'impuissance sexuelle et la déchéance du banquier Nucingen, que ne rachètent pas les sommes monstrueuses qu'il dépense pour obtenir les faveurs d'Esther van Gobseck.
Le second, haletant, plein de rebondissements, recourant sans scrupule aux recettes du roman feuilleton, révèle le génie du même Nucingen, son savoir-faire et sa puissance financière, qui s'étend sur toute l'Europe.

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Splendeurs et misères des courtisanes”

Fiche technique

Résumé

Dans l'architecture et dans l'ordre de La Comédie humaine, Balzac a tenu à ce que La Maison Nucingen précède immédiatement Splendeurs et misères des courtisanes. Ces deux romans, conçus et publiés ensemble, composent un étonnant diptyque. Le premier panneau, dans un portrait plein de verve et d'esprit, montre toute l'impuissance sexuelle et la déchéance du banquier Nucingen, que ne rachètent pas les sommes monstrueuses qu'il dépense pour obtenir les faveurs d'Esther van Gobseck.
Le second, haletant, plein de rebondissements, recourant sans scrupule aux recettes du roman feuilleton, révèle le génie du même Nucingen, son savoir-faire et sa puissance financière, qui s'étend sur toute l'Europe.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire