Votre compte

Tout comme elle


Tout comme elle, c’est d’abord une pièce de théâtre signée Louise Dupré qui sera présentée à l’Usine C, du 17 janvier au 4 février 2006. Dans une mise en scène de Brigitte Haentjens, 50 comédiennes monteront sur scène pour nous offrir un spectacle impressionniste portant sur les relations mère-fille. Des réflexions constantes, parfois tendres parfois cruelles, sur cette relation unique et pas toujours évidente où l’on tente de se construire par rapport à l’autre, mais aussi et surtout de s’en détacher pour en arriver à se mettre au monde par soi-même. Bonifié d’un entretien entre Louise Dupré et Brigitte Haentjens sur le processus de création, ce texte théâtral est à l’image des relations mère-fille qu’il dépeint, tout en sensibilité et en émotions exacerbées. Le texte dramatique Tout comme elle vient d’un désir commun, de la part de Brigitte Haentjens et de Louise Dupré, de travailler ensemble. Animées toutes deux d’un profond intérêt pour les questions spécifiquement liées au féminin dans l’écriture, elles ont décidé de travailler à partir du rapport mère-fille. Le texte Tout comme elle a été écrit par Louise Dupré après de nombreuses lectures, plusieurs témoignages de femmes (dont certaines comédiennes pressenties pour jouer dans la pièce), ainsi que de fréquents échanges avec Brigitte Haentjens. L’auteure a voulu mettre en relief la complexité de ce rapport primordial dans la vie de toute femme, rapport fait à la fois d’amour et de haine, de tendresse et de cruauté, de grandeurs et de petitesses. Tout comme elle jette un regard lucide, sans mièvrerie, sur les liens entre mère et fille. Divisé en quatre actes, le texte est composé de courts tableaux. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une pièce de théâtre, avec des personnages distincts à qui sont assignées des répliques. La narration est assumée par une voix féminine, mais on ne sait pas si c’est la même voix ou si ce sont des voix différentes qu’on trouve d’un acte à l’autre. Peu importe, en vérité, puisque le texte veut présenter des mères qui sont des filles et des filles qui sont des mères, dans une généalogie immémoriale de filles et de mères. En ce sens, le texte pourrait être joué par deux femmes, mais Brigitte Haentjens a choisi de le monter avec 50 comédiennes de tous les âges, comme une chorégraphie.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Tout comme elle”

Fiche technique

Résumé

Tout comme elle, c’est d’abord une pièce de théâtre signée Louise Dupré qui sera présentée à l’Usine C, du 17 janvier au 4 février 2006. Dans une mise en scène de Brigitte Haentjens, 50 comédiennes monteront sur scène pour nous offrir un spectacle impressionniste portant sur les relations mère-fille. Des réflexions constantes, parfois tendres parfois cruelles, sur cette relation unique et pas toujours évidente où l’on tente de se construire par rapport à l’autre, mais aussi et surtout de s’en détacher pour en arriver à se mettre au monde par soi-même. Bonifié d’un entretien entre Louise Dupré et Brigitte Haentjens sur le processus de création, ce texte théâtral est à l’image des relations mère-fille qu’il dépeint, tout en sensibilité et en émotions exacerbées. Le texte dramatique Tout comme elle vient d’un désir commun, de la part de Brigitte Haentjens et de Louise Dupré, de travailler ensemble. Animées toutes deux d’un profond intérêt pour les questions spécifiquement liées au féminin dans l’écriture, elles ont décidé de travailler à partir du rapport mère-fille. Le texte Tout comme elle a été écrit par Louise Dupré après de nombreuses lectures, plusieurs témoignages de femmes (dont certaines comédiennes pressenties pour jouer dans la pièce), ainsi que de fréquents échanges avec Brigitte Haentjens. L’auteure a voulu mettre en relief la complexité de ce rapport primordial dans la vie de toute femme, rapport fait à la fois d’amour et de haine, de tendresse et de cruauté, de grandeurs et de petitesses. Tout comme elle jette un regard lucide, sans mièvrerie, sur les liens entre mère et fille. Divisé en quatre actes, le texte est composé de courts tableaux. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une pièce de théâtre, avec des personnages distincts à qui sont assignées des répliques. La narration est assumée par une voix féminine, mais on ne sait pas si c’est la même voix ou si ce sont des voix différentes qu’on trouve d’un acte à l’autre. Peu importe, en vérité, puisque le texte veut présenter des mères qui sont des filles et des filles qui sont des mères, dans une généalogie immémoriale de filles et de mères. En ce sens, le texte pourrait être joué par deux femmes, mais Brigitte Haentjens a choisi de le monter avec 50 comédiennes de tous les âges, comme une chorégraphie.

Biographie de Louise Dupré

Anciennement membre du collectif des Éditions du remue-ménage et directrice de la revue Voix et Images, Louise Dupré est dramaturge et romancière. Depuis 1978, elle a participé à nombre de rencontres, tables rondes, colloques et émissions radiophoniques sur l'écriture au féminin. Poète, essayiste et critique littéraire, elle a fait paraître des textes dans plusieurs revues et anthologies québécoises et étrangères. Récipiendaire du prix Alfred-Desrochers (La Peau familière, 1984), du Grand Prix de poésie du Festival international de poésie de Trois-Rivières (Noir déjà, 1993), du Prix du roman de la Société des écrivains canadiens (La Memoria, 1996) et du prix Ringuet (La Memoria, 1997), Louise Dupré a été reçue dans les rangs de l’Académie des lettres et des sciences humaines de la Société royale du Canada (2002) et dans ceux de l'Académie des lettres du Québec (1999), où elle agit maintenant à titre de secrétaire.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire