Votre compte

Traité de pédagogie

Jules Barni (translator)


♦ Cet ebook bénéficie d’une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. ♦

« L'homme ne peut devenir homme que par l'éducation »

Ce texte de Kant sur la pédagogie s’inspire de ses lectures notamment celles du traité Émile ou De l'éducation de Jean-Jacques Rousseau et des Pensées sur l'éducation de John Locke. Il y défend l’idée selon laquelle l’homme pour survivre a besoin de recevoir une éducation plus précisément des soins et des formations. Sans éducation, l’homme se réduit à un animal aux réflexes primaires. Il insiste sur la nécessité d’inculquer très tôt aux enfants la notion de discipline afin qu’ils ne puissent s’habituer à une trop grande liberté, liberté qui pourrait à terme les pousser à devenir des sauvages irrécupérables. Un classique à redécouvrir d’urgence !

EXTRAIT : « La pédagogie ou la science de l’éducation est ou physique ou pratique. L’éducation physique est celle que l’homme partage avec les animaux, c’est-à-dire les soins qu’il exige. L’éducation pratique ou morale est celle dont l’homme a besoin de recevoir la culture pour pouvoir vivre ou être libre. (On nomme pratique tout ce qui a rapport à la liberté.) C’est l’éducation de la personnalité, l’éducation d’un être libre, qui peut se suffire à lui-même et tenir sa place dans la société, mais qui est capable aussi d’avoir par lui-même une valeur intérieure.

D’après cela l’éducation se compose :

• 1° de la culture scolastique et mécanique, qui se rapporte à l’habileté : elle est alors didactique (c’est l’œuvre du professeur) ;

• 2° de la culture pragmatique, qui se rapporte à la prudence (c’est la tâche du gouverneur) ;

• 3° de la culture morale, qui se rapporte à la moralité. »

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Traité de pédagogie”

Fiche technique

Résumé

♦ Cet ebook bénéficie d’une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. ♦

« L'homme ne peut devenir homme que par l'éducation »

Ce texte de Kant sur la pédagogie s’inspire de ses lectures notamment celles du traité Émile ou De l'éducation de Jean-Jacques Rousseau et des Pensées sur l'éducation de John Locke. Il y défend l’idée selon laquelle l’homme pour survivre a besoin de recevoir une éducation plus précisément des soins et des formations. Sans éducation, l’homme se réduit à un animal aux réflexes primaires. Il insiste sur la nécessité d’inculquer très tôt aux enfants la notion de discipline afin qu’ils ne puissent s’habituer à une trop grande liberté, liberté qui pourrait à terme les pousser à devenir des sauvages irrécupérables. Un classique à redécouvrir d’urgence !

EXTRAIT : « La pédagogie ou la science de l’éducation est ou physique ou pratique. L’éducation physique est celle que l’homme partage avec les animaux, c’est-à-dire les soins qu’il exige. L’éducation pratique ou morale est celle dont l’homme a besoin de recevoir la culture pour pouvoir vivre ou être libre. (On nomme pratique tout ce qui a rapport à la liberté.) C’est l’éducation de la personnalité, l’éducation d’un être libre, qui peut se suffire à lui-même et tenir sa place dans la société, mais qui est capable aussi d’avoir par lui-même une valeur intérieure.

D’après cela l’éducation se compose :

• 1° de la culture scolastique et mécanique, qui se rapporte à l’habileté : elle est alors didactique (c’est l’œuvre du professeur) ;

• 2° de la culture pragmatique, qui se rapporte à la prudence (c’est la tâche du gouverneur) ;

• 3° de la culture morale, qui se rapporte à la moralité. »

Biographie d’Emmanuel Kant

Emmanuel Kant (1724-1804) a vécu pendant le siècle des Lumières. Kant, le père du criticisme philosophique, est aujourd?hui beaucoup plus célèbre que Mendelssohn. Surnommé le « nouveau Spinoza » par ses contemporains, ce dernier est reconnu pour être le personnage le plus important du judaïsme européen au XVIIIe siècle. Pour certains, il est le « troisième Moïse ». Pour d'autres, il est parmi les amorceurs de l'assimilationisme des Juifs (il est l'auteur d'une Jérusalem), et le précurseur de la perte de leur identité spécifique et de l'extinction de leurs traditions. Il lutta pour la conceptualisation et la mise en oeuvre de la tolérance au sens fort.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire