Votre compte

Traits : une métaphysique du singulier


Ce livre tourne tout entier autour d’une seule question : qu’est-ce qu’un individu ? La tradition philosophique nous dit que l’individu est une entité unique. La thèse de l’ouvrage est plutôt que les êtres sont individués par des « traits » qui sont singuliers mais qui n’ont rien d’unique et d’exclusif. L’ouvrage se propose en somme d’inaugurer une « querelle des individus », comme on parlait naguère de la « querelle des universaux ». Il s’agit de défendre, contre une certaine célébration mystique de la singularité, une perspective réaliste. Il ne s'agit pas d'un réalisme des universaux (des propriétés ayant une portée générale) mais d'un réalisme des « traits », c’est-à-dire des entités qui sont, simultanément, singulières et capables de répétition. Le livre aborde la question d’un point de vue métaphysique, en procédant à une élucidation des concepts d’individu, d’essence, de singulier, etc., mais aussi en examinant des cas où ces questions trouvent une résonance existentielle immédiate, qu’il s’agisse de l’amour, de l’enfance ou de la mort.

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Traits : une métaphysique du singulier”

Fiche technique

Résumé

Ce livre tourne tout entier autour d’une seule question : qu’est-ce qu’un individu ? La tradition philosophique nous dit que l’individu est une entité unique. La thèse de l’ouvrage est plutôt que les êtres sont individués par des « traits » qui sont singuliers mais qui n’ont rien d’unique et d’exclusif. L’ouvrage se propose en somme d’inaugurer une « querelle des individus », comme on parlait naguère de la « querelle des universaux ». Il s’agit de défendre, contre une certaine célébration mystique de la singularité, une perspective réaliste. Il ne s'agit pas d'un réalisme des universaux (des propriétés ayant une portée générale) mais d'un réalisme des « traits », c’est-à-dire des entités qui sont, simultanément, singulières et capables de répétition. Le livre aborde la question d’un point de vue métaphysique, en procédant à une élucidation des concepts d’individu, d’essence, de singulier, etc., mais aussi en examinant des cas où ces questions trouvent une résonance existentielle immédiate, qu’il s’agisse de l’amour, de l’enfance ou de la mort.

Biographie de Paolo Godani

Ce livre tourne tout entier autour d’une seule question : qu’est-ce qu’un individu ? La tradition philosophique nous dit que l’individu est une entité unique. La thèse de l’ouvrage est plutôt que les êtres sont individués par des « traits » qui sont singuliers mais qui n’ont rien d’unique et d’exclusif. L’ouvrage se propose en somme d’inaugurer une « querelle des individus », comme on parlait naguère de la « querelle des universaux ». Il s’agit de défendre, contre une certaine célébration mystique de la singularité, une perspective réaliste. Il ne s'agit pas d'un réalisme des universaux (des propriétés ayant une portée générale) mais d'un réalisme des « traits », c’est-à-dire des entités qui sont, simultanément, singulières et capables de répétition. Le livre aborde la question d’un point de vue métaphysique, en procédant à une élucidation des concepts d’individu, d’essence, de singulier, etc., mais aussi en examinant des cas où ces questions trouvent une résonance existentielle immédiate, qu’il s’agisse de l’amour, de l’enfance ou de la mort.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire