Votre compte

Tristesse de la balance & autres signes


"Le Lion a une grande passion pour la démocratie, sauf qu'il ne comprend pas pourquoi les autres ont encore quelque chose à dire quand il a fini de parler... Les réparties du Capricorne sont cinglantes. Elles lui viennent toujours le lendemain. C'est pourquoi il se met écrivain, pour pouvoir les placer... La Vierge n'a pas tort. La Vierge a souvent raison, la Vierge est rapidement insupportable... Un Bélier et un Capricorne se regardent en chien de faïence. Le Chien n'est pas un signe du zodiaque..."
Dans une suite de phrases piquantes et pleines d'esprit, de saynètes justes et intelligentes, Jacques A. Bertrand s'amuse avec les signes astrologiques et jongle avec les mots. En présentant son livre, il écrivait : "Je joue avec mon signe du zodiaque. Il joue très bien: il me fait plaisir, il me rassure, il me fait peur. Si les choses semblent mal tourner, je suis prêt à changer de signe. J'appartiens à mon signe du zodiaque et à quelques autres." Il disait aussi: "Je ne crois pas avoir jamais pu apprendre quoique ce soit qui ne comportât la promesse d'un sourire."
Aujourd'hui, Martin Veyron est venu se promener dans ce curieux jardin et a accroché ses images aux portraits proposés. Entre l'auteur et le dessinateur, une conversation s'est engagée, une complicité s'est nouée, un bonheur s'est installé qu'ils vous invitent à partager.


"Le Lion a une grande passion pour la démocratie, sauf qu'il ne comprend pas pourquoi les autres ont encore quelque chose à dire quand il a fini de parler... Les réparties du Capricorne sont cinglantes. Elles lui viennent toujours le lendemain. C'est pourquoi il se met écrivain, pour pouvoir les placer... La Vierge n'a pas tort. La Vierge a souvent raison, la Vierge est rapidement insupportable... Un Bélier et un Capricorne se regardent en chien de faïence. Le Chien n'est pas un signe du zodiaque..."
Dans une suite de phrases piquantes et pleines d'esprit, de saynètes justes et intelligentes, Jacques A. Bertrand s'amuse avec les signes astrologiques et jongle avec les mots. En présentant son livre, il écrivait : "Je joue avec mon signe du zodiaque. Il joue très bien: il me fait plaisir, il me rassure, il me fait peur. Si les choses semblent mal tourner, je suis prêt à changer de signe. J'appartiens à mon signe du zodiaque et à quelques autres." Il disait aussi: "Je ne crois pas avoir jamais pu apprendre quoique ce soit qui ne comportât la promesse d'un sourire."
Aujourd'hui, Martin Veyron est venu se promener dans ce curieux jardin et a accroché ses images aux portraits proposés. Entre l'auteur et le dessinateur, une conversation s'est engagée, une complicité s'est nouée, un bonheur s'est installé qu'ils vous invitent à partager.


Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Tristesse de la balance & autres signes”

Fiche technique

  • Auteur : Jacques André BERTRAND
  • Éditeur : Julliard
  • Date de parution : 30/09/10
  • EAN : 9782260017837
  • Format : ePub
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

"Le Lion a une grande passion pour la démocratie, sauf qu'il ne comprend pas pourquoi les autres ont encore quelque chose à dire quand il a fini de parler... Les réparties du Capricorne sont cinglantes. Elles lui viennent toujours le lendemain. C'est pourquoi il se met écrivain, pour pouvoir les placer... La Vierge n'a pas tort. La Vierge a souvent raison, la Vierge est rapidement insupportable... Un Bélier et un Capricorne se regardent en chien de faïence. Le Chien n'est pas un signe du zodiaque..."
Dans une suite de phrases piquantes et pleines d'esprit, de saynètes justes et intelligentes, Jacques A. Bertrand s'amuse avec les signes astrologiques et jongle avec les mots. En présentant son livre, il écrivait : "Je joue avec mon signe du zodiaque. Il joue très bien: il me fait plaisir, il me rassure, il me fait peur. Si les choses semblent mal tourner, je suis prêt à changer de signe. J'appartiens à mon signe du zodiaque et à quelques autres." Il disait aussi: "Je ne crois pas avoir jamais pu apprendre quoique ce soit qui ne comportât la promesse d'un sourire."
Aujourd'hui, Martin Veyron est venu se promener dans ce curieux jardin et a accroché ses images aux portraits proposés. Entre l'auteur et le dessinateur, une conversation s'est engagée, une complicité s'est nouée, un bonheur s'est installé qu'ils vous invitent à partager.


"Le Lion a une grande passion pour la démocratie, sauf qu'il ne comprend pas pourquoi les autres ont encore quelque chose à dire quand il a fini de parler... Les réparties du Capricorne sont cinglantes. Elles lui viennent toujours le lendemain. C'est pourquoi il se met écrivain, pour pouvoir les placer... La Vierge n'a pas tort. La Vierge a souvent raison, la Vierge est rapidement insupportable... Un Bélier et un Capricorne se regardent en chien de faïence. Le Chien n'est pas un signe du zodiaque..."
Dans une suite de phrases piquantes et pleines d'esprit, de saynètes justes et intelligentes, Jacques A. Bertrand s'amuse avec les signes astrologiques et jongle avec les mots. En présentant son livre, il écrivait : "Je joue avec mon signe du zodiaque. Il joue très bien: il me fait plaisir, il me rassure, il me fait peur. Si les choses semblent mal tourner, je suis prêt à changer de signe. J'appartiens à mon signe du zodiaque et à quelques autres." Il disait aussi: "Je ne crois pas avoir jamais pu apprendre quoique ce soit qui ne comportât la promesse d'un sourire."
Aujourd'hui, Martin Veyron est venu se promener dans ce curieux jardin et a accroché ses images aux portraits proposés. Entre l'auteur et le dessinateur, une conversation s'est engagée, une complicité s'est nouée, un bonheur s'est installé qu'ils vous invitent à partager.


Biographie de Jacques André BERTRAND

Jacques A. Bertrand a forgé son humour salubre à force d'observation, d'épreuves et de distance – humour indissociable d'un sens aigu de la langue, de la littérature et de la culture. Il en témoigne régulièrement dans l'émission de France Culture " Des papous dans la tête ". Depuis Tristesse de la Balance et autres signes, en 1983, il a publié une vingtaine d'ouvrages dont Le Pas du loup (prix de Flore), Derniers camps de base avant les sommets (prix Grand-Chosier), L'Angleterre ferme à cinq heures, La Course du chevau-léger, J'aime pas les autres, Les Sales Bêtes (prix 30 millions d'amis), Les autres, c'est rien que des sales types (grand prix de l'Humour noir), Mariages, Commandeur des Incroyables et autres Honorables Correspondants, Comment j'ai mangé mon estomac (prix Paroles de Patients), Brève histoire des choses (prix Alexandre-Vialatte), et Biographies non autorisées ou Quelques conseils pour venir au monde (2017). Cette chaise est libre ? est son dernier ouvrage paru aux éditions Julliard.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire