Votre compte

Une ténébreuse affaire


Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Honoré de Balzac. Intégré dans les "Scènes de la vie politique" des "Études de mœurs" de "La Comédie humaine". Balzac se saisit ici d'un fait historique sous l'Empire, le rapt mystérieux du sénateur Clément de Ris, personnage figuré ici sous le nom de Malin. Au courant d'un complot ourdi par Fouché contre Napoléon, celui-ci est enlevé et séquestré par ordre du ministre, tandis que des agents masqués perquisitionnent chez lui pour dérober des documents compromettants. Les légitimistes Simeuse et Hauteserre, ainsi qu'un certain Michu tout dévoué à sa maîtresse, Laurence de Cinq-Cygne, sont accusés de l'enlèvement. À l'intrigue politique s'adjoint une intrigue passionnelle, Laurence étant aimée de ses deux cousins Simeuse et Hauteserre. À la veille de la bataille d'Iéna, Laurence atteint le camp militaire de Bonaparte et obtient la grâce de ses deux cousins. La seule victime de l'affaire sera au final l'innocent Michu. Le roman, construit avec une extraordinaire habileté, tire son intérêt d'un secret politique dont Balzac ne donne le fin mot qu'au terme du livre, dans une conversation de salon.

6,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Une ténébreuse affaire”

Fiche technique

Résumé

Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Honoré de Balzac. Intégré dans les "Scènes de la vie politique" des "Études de mœurs" de "La Comédie humaine". Balzac se saisit ici d'un fait historique sous l'Empire, le rapt mystérieux du sénateur Clément de Ris, personnage figuré ici sous le nom de Malin. Au courant d'un complot ourdi par Fouché contre Napoléon, celui-ci est enlevé et séquestré par ordre du ministre, tandis que des agents masqués perquisitionnent chez lui pour dérober des documents compromettants. Les légitimistes Simeuse et Hauteserre, ainsi qu'un certain Michu tout dévoué à sa maîtresse, Laurence de Cinq-Cygne, sont accusés de l'enlèvement. À l'intrigue politique s'adjoint une intrigue passionnelle, Laurence étant aimée de ses deux cousins Simeuse et Hauteserre. À la veille de la bataille d'Iéna, Laurence atteint le camp militaire de Bonaparte et obtient la grâce de ses deux cousins. La seule victime de l'affaire sera au final l'innocent Michu. Le roman, construit avec une extraordinaire habileté, tire son intérêt d'un secret politique dont Balzac ne donne le fin mot qu'au terme du livre, dans une conversation de salon.

Biographie d’Honoré de Balzac


Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire