Votre compte

Virata


Ceci est l’histoire de Virata, que son peuple célébrait par les quatre noms de la vertu, mais dont le nom n’est pas inscrit dans les chroniques des princes ni mentionné dans le livre des sages, et dont les hommes ont oublié jusqu’au souvenir.
Virata, guerrier intrépide, vient au secours de son roi pour empêcher une rébellion et tue sans s'en douter son frère aîné.
Ce texte, inspiré d’une légende hindoue, procède de l’inspiration mystique et Stefan Zweig, conteur, historien et penseur, en fait une apologie de l’humilité.

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Virata”

Fiche technique

Résumé

Ceci est l’histoire de Virata, que son peuple célébrait par les quatre noms de la vertu, mais dont le nom n’est pas inscrit dans les chroniques des princes ni mentionné dans le livre des sages, et dont les hommes ont oublié jusqu’au souvenir.
Virata, guerrier intrépide, vient au secours de son roi pour empêcher une rébellion et tue sans s'en douter son frère aîné.
Ce texte, inspiré d’une légende hindoue, procède de l’inspiration mystique et Stefan Zweig, conteur, historien et penseur, en fait une apologie de l’humilité.

Biographie de Stefan Zweig

Né à Vienne en 1881, fils d’un industriel, Stefan Zweig a pu étudier en toute liberté l’histoire, les belles-lettres et la philosophie. Grand humaniste, ami de Romain Rolland, d’Émile Verhaeren et de Sigmund Freud, il a exercé son talent dans tous les genres (traductions, poèmes, romans, pièces de théâtre) mais a surtout excellé dans l’art de la nouvelle (La Confusion des sentiments, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme), l’essai et la biographie (Marie-Antoinette, Fouché,Magellan...). Désespéré par la montée du nazisme, il fuit l’Autriche en 1934, se réfugie en Angleterre puis aux États-Unis. En 1942, il se suicide avec sa femme à Petrópolis, au Brésil.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire